Autistan
Pays immatériel des autistes

 

Ambassade d'Autistan en France

 

Wikipedia : France

 

Le "poste" d'Ambassadeur d'Autistan en France est réservé à Josef Schovanec
(puisqu'il a créé le nom "Autistan" et puisqu'il est, de fait, incontestablement le plus fameux "ambassadeur des autistes" en France),
mais la situation très compliquée dans ce pays pourrait l'empêcher de vouloir ou de pouvoir l'accepter,
ou même de commenter ce sujet.
Néanmoins, si vous pouvez aider pour trouver un bureau (dans la capitale)
pour créer une Ambassade dans ce pays,
contactez-nous !

contact (@) autistan.org

 

Propositions d'élements de présentation concernant les Ambassades, Ambassadeurs et Ambassadrices d'Autistan (en construction) :

Les Ambassades d'Autistan peuvent être :
- simplement virtuelles (en ligne sur internet, avec le domain internet du pays),
- ou matérielles (un bureau dans une capitale).

Les Ambassades sont utiles pour l'estime de soi des autistes (chose très importante) :
- d'une manière générale (en montrant aux autistes du pays qu'ils ne sont pas "les éternels oubliés"),
- mais aussi à titre individuel (pour l'Ambassadeur ou l'Ambassadrice).

Cela aide aussi à l'acceptation de sa propre différence, par exemple dans les pays où les gens n'osent pas parler de leur "autisme" ou de celui de leur enfant.

Dans les Ambassades matérielles, on pourrait faire des sortes de "show-rooms" ou "musées des autistes" / "musées de l'Autistan", en exposant réalisations, créations, collections, diplômes, etc. etc.
Ce serait très bon pour les autistes "timides", mais aussi pour les parents, pour leur montrer des possibilités.

D'une manière générale, les Ambassades, les Ambassadeurs et Ambassadrices d'Autistan peuvent être utiles pour mieux faire comprendre et accepter l'autisme par le grand public.

Les Ambassadeurs ou Ambassadrices peuvent être choisi(e)s ou approuvé(e)s par le Conseil des Ambassadeurs et Ambassadrices d'Autistan (CAAA).

L'Autistan et ses Ambassadeurs et Ambassadrices représentent la vie mentale et spirituelle des autistes, propre à leurs côtés autistiques, ou "les aspects de leur pensée qui sont dans l'autisme".
Ceci est complémentaire aux organisations de "self-advocacy" (organisations d'autistes) qui, elles, s'occupent plutôt de la vie "dans la société", dans le monde matériel (droits, éducation, adaptations, logement, travail, etc.).

On peut donc dire que l'Autistan (et ce qui est lié) concerne plutôt la vie spirituelle des autistes,
alors que les autres organisations s'occupent de leur vie matérielle.

On peut dire aussi que les Ambassades d'Autistan représentent "la part de l'autiste qui est en Autistan"
alors que les organisations de "self-advocacy" représentent "la part de l'autiste qui est sur Terre" (dans le monde matériel).

C'est pourquoi les Ambassadeurs et Ambassadrices d'Autistan n'a pas vocation à oeuvrer sur le même plan que ces organisations.
Néanmoins, les deux devraient s'efforcer de collaborer.

Les Ambassadeurs et Ambassadrices d'Autistan, de par la nature symbolique et spirituelle de leur fonction, ne devraient s'adresser qu'aux Chefs d'Etats, d'Organisations Internationales, et aux Chefs spirituels (par exemple, religieux).

Même si l'Autistan n'est pas reconnu comme un "vrai" pays, le concept des Ambassades et des Ambassadeurs est d'une nature "para-diplomatique" tout aussi valide que celle du "Model United Nations" (jeunes), par exemple.

Il n'y a pas besoin d'ambassade matérielle pour être ambassadeur.

Accessoirement, les ambassades pourraient servir aussi aux autistes voyageurs débarquant dans un pays, par exemple pour obtenir des informations, adresses, etc.

-- Tous les autistes ont accès à l'Autistan (qu'ils peuvent nommer comme ils veulent, ou ne pas nommer) lorsqu'ils sont "dans l'autisme" (dans leurs pensées autistiques) ;
-- Certains peuvent reconnaître et apprécier la notion d'Autistan ;
-- De plus, certains peuvent reconnaître et apprécier les Ambassades et les Ambassadeurs (et Ambassadrices) ;
-- De plus, certains peuvent aussi se considérer "Citoyens de l'Autistan" ;
-- De plus, ils peuvent demander à faire partie du"Autistan Citizens Network", et, ce faisant, ils forment un réseau international ;
-- Tout autiste est libre de collaborer ou de communiquer avec les Ambassades et/ou avec les organisations usuelles de "self-advocacy" ;
-- Et bien sûr ces organisations sont les bienvenues pour collaborer ou communiquer avec les Ambassades ou les Ambassadeurs.

En octobre 2016, l'inventeur du mot "Autistan", Josef Schovanec, a accepté d'être le parrain du concept des Ambassades d'Autistan.

 

En savoir plus sur l'Autistan : Autistan.org

 

 

 

Le nom "Autistan" est une création de notre ami autiste Josef Schovanec
The name "Autistan" is a creation of our autistic friend Josef Schovanec

"Voyage en Autistan" (Europe 1 - Josef Schovanec) :  Facebook    Replay Europe 1
Josef Schovanec : Eloge du voyage à l'usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez :   France Info    Fnac

http://www.reforme.net/une/rencontre/petit-voyage-autistan

Quelques mots de Josef Schovanec à propos de son livre :

"Que pouvait réserver la vie à qui était censé rester dans une bulle ? A quoi ressemble donc le monde vu à travers ses murs translucides incurvés, surtout ce monde lointain, le plus attirant, celui qui se déroule au-delà de l'horizon ? Il y a peu encore, prendre le bus sur trois stations avait pour moi le parfum angoissé de l'aventure. Aujourd'hui, les parois de la bulle ont été distendues. Ont presque épousé celles de la terre. Et, de vol en vol, de découverte en découverte, firent de moi un autiste du voyage.
En chemin, j'ai eu la chance de rencontrer d'étonnants camarades de route. Telle personne, marginale chez elle, rejetée, avait élu demeure là où les hauts plateaux éthiopiens se fondent dans les plaines de la Somalie. Tel autre, enfui de l'asile, avait trouvé les siens véritables au bout du monde. Et quant à moi, l'autiste de service en France, j'étais accueilli en humain, en honorable visiteur là vers où j'avais osé courir.
Lors de ces voyages en diverses contrées, des êtres dits normaux ont pareillement croisé ma route. Ils m'ont donné à réfléchir. Ils m'ont fait malgré eux comprendre qu'en vérité la bulle supposément autistique était, ô paradoxe, bien souvent inversée. A tant de ceux des normaux qui souffrent de déprime, de névroses diverses, qui gémissent sous le poids du fardeau des jours, je le crois, une thérapie par le voyage s'impose.
Voyage au bout du monde, ou, n'importe, voyage en Autistan, ce pays qui commence tout près de chez vous, derrière le mur qui vous sépare peut-être d'un voisin que vous ne voyez jamais car il consacre sa vie à sa collection de piles russes du dix-neuvième siècle ou aux mutations de l'optatif en sanskrit archaïque.
Quant à moi, avant de reprendre la route de, rêvons, l'Asie centrale, je tâcherai de méditer cet enseignement des pérégrinations et des années d'errance dans le monde : à vrai dire, ce que l'on m'avait désigné comme l'extérieur de la bulle, n'était que son revers. Et ce que l'on dit être la normalité pourrait n'être qu'une fort triste et terne chose."

Josef Schovanec

Merci pour l'inspiration, Josef !

Ce site est indépendant de Josef Schovanec ; il n'est pas fait par lui ni pour lui (mais nous pouvons lui transmettre des messages d'ordre "pro").

 

 

Voir la version 2014-2015 de Autistan.org

© Autistan.fr